Accueil Dernières minutes Vous ressentez de la honte ou de la gêne en parlant de...

Vous ressentez de la honte ou de la gêne en parlant de sexe ? Voici 5 façons de devenir sexuellement positif

39
0
Parlons sexe

Le sexe est peut-être omniprésent dans notre culture populaire, mais les conversations à ce sujet sont toujours associées à la stigmatisation et à la honte dans les foyers indiens. Par conséquent, la plupart des personnes confrontées à des problèmes de santé sexuelle ou qui tentent de trouver des informations sur le sexe ont souvent recours à des sources en ligne non vérifiées ou suivent les conseils non scientifiques de leurs amis.

Pour lutter contre la désinformation généralisée sur le sexe, News18.com propose chaque vendredi une rubrique hebdomadaire intitulée « Parlons sexe ». Nous espérons lancer des conversations sur le sexe par le biais de cette rubrique et aborder les questions de santé sexuelle avec un regard scientifique et nuancé.

La chronique est écrite par le sexologue Prof (Dr) Saransh Jain. Dans sa chronique d’aujourd’hui, le Dr Jain parle de l’importance de la positivité sexuelle et de la façon dont vous pouvez vous aussi être positif sur le plan sexuel.

Nous savons tous que le sexe est un sujet chargé et qu’il est rarement abordé à table. Parler de sexe requiert de la sensibilité, de la compassion et de la gentillesse. Il est important de lire ou d’écouter avec un esprit ouvert, sans jugement moral.

Qu’est-ce que la positivité sexuelle ?

La positivité sexuelle consiste à adopter une attitude saine vis-à-vis du sexe. La positivité sexuelle englobe également l’idée d’être éduqué sexuellement et de rester en sécurité. Les personnes sexuellement positives décident activement de ce qu’elles veulent et comment elles veulent vivre leur vie sexuelle, plutôt que de laisser les autres le leur dicter.

* La positivité sexuelle consiste à communiquer sans honte ni gêne.

* Être sexuellement positif, c’est accepter et apprendre la diversité afin d’aborder le sexe avec une conscience nuancée de l’identité sexuelle fluide et à multiples facettes de chacun.

* Interpréter la curiosité à travers la positivité sexuelle réimagine et démantèle le cadre oppressif du tabou et du jugement, créant ainsi un espace pour la communication et l’exploration ouverte.

Comment devenir plus positif sur le plan sexuel ?

1. Normaliser le sexe : La première chose à faire est de normaliser le sexe. Le sexe est un acte d’amour ou de désir – les deux font partie de la nature humaine – alors comment peut-il être « sale » ? C’est notre jugement moral qui le perçoit comme un « péché ». Par exemple, les relations sexuelles sans/hors mariage sont considérées comme un péché, un acte de honte. Mais le sexe dans un mariage, qu’il soit heureux ou non, est un plaisir et un désir. Réaliser que le sexe est une émotion positive et un acte positif et le traiter comme tel est la meilleure façon de commencer.

2. Communiquer et discuter : Essayez d’en parler à vos amis en leur posant une question banale ou demandez à votre partenaire ce qu’il ou elle veut au lit. Des personnes que vous connaissez qui ne verraient pas d’inconvénient à parler librement. Bien sûr, il ne s’agit pas de demander à la prochaine personne que vous rencontrez dans le train si elle a des démangeaisons vaginales. Mais vous pouvez compter sur votre entourage proche pour entamer une conversation sur le sexe et les questions liées au sexe.

3. Respect : L’étape suivante pour être positif sur le plan sexuel consiste à traiter l’idée du sexe avec « respect » et à ne pas la faire paraître moins importante. Il s’agit d’une expression d’amour et d’engagement envers votre partenaire, ainsi qu’envers vos propres besoins physiques. Même lorsqu’elle est occasionnelle, elle ne doit pas manquer de respect ou d’intégrité – il s’agit simplement d’un choix et vous devez pouvoir respecter ce choix. Personne n’est supérieur à l’autre s’il choisit de ne pas avoir de relations sexuelles, de n’en avoir qu’avec un seul partenaire ou seulement après le mariage – dans tous les cas, le respect est important.

4. Le sexe n’est pas une vulgarité : Il est important de faire la différence entre l’humour vulgaire et les blagues saines sur le sexe. Éviter les blagues sales et dégradantes est la bonne chose à faire, car le sexe et la vulgarité ne sont pas la même chose.

5. Ouverture d’esprit et éducation sexuelle : Le sexe est important pour la santé mentale et physique. En le rendant secret, vous en faites un sujet tabou. Les gens, en particulier les adolescents, ont tendance à se renseigner sur le sujet de la mauvaise façon, soit en regardant le mauvais type de porno, soit en demandant aux mauvaises personnes. L’éducation sexuelle ou le fait de parler de la sexualité d’une manière mature peut aider à prévenir les abus sexuels.

En définitive, la positivité sexuelle consiste à ne pas porter de jugement et à communiquer ouvertement sur la sexualité. Des recherches ont montré que la négativité sexuelle et les récits axés sur la honte sont liés à des problèmes sociaux tels que l’homophobie, le sexisme, le racisme et les lacunes en matière d’éducation sexuelle. La positivité sexuelle peut y remédier – en évitant les stéréotypes et le langage déshumanisant, on peut encourager les gens à avoir des conversations importantes sur le consentement, le plaisir et la santé sexuelle.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentXiaomi pourrait proposer un capteur d’empreintes digitales plein écran, selon un brevet.
Article suivantLa Chine affirme que des chercheurs ont créé une technologie 6G 100 fois plus rapide que la 5G